Florence Barsotti est passionnée de photographie depuis sa plus tendre enfance. Autodidacte, elle suit une formation de longue haleine. A sa première paye elle s'offre un boîtier argentique. A elle le Noir et Blanc et les joies de l'abstraction; contre-plongée en contre-jour de branches d'arbres qui au développement se révèlent ressembler à un réseau de veines humaines. Elle est déjà également attirée par les murs graffés des villes qu'elle traverse. Son goût pour le détail nait ici. Dès lors, son oeil de photographe s'aiguise. Ses premiers voyages dans des zones désertiques du globe sont l'occasion pour elle de capter encore plus grandement la valeur de la lumière et de ses subtiles nuances ; cadrage de grands paysages et de vieilles pierres. A l'arrivée du numérique, la macrophotographie de fleurs s'impose à elle; cette technique rendant à ses yeux encore plus fascinante la beauté offerte par la nature. Son arrivée de ce côté-ci de l'océan dans le cadre d'un voyage au long cours signe l'apogée de son parcours : s'immerger dans les cultures traditionnelles de ces hommes et de ces femmes qui font notre monde; témoignage de ce qui nous rassemble.

Passionnée:
"Un de mes passe-temps favoris lorsque j'étais petite était de m'allonger pour visionner sur une petite boîte lumineuse les centaines de diapositives des photos artistiques prises par mon père. Je me souviens encore très clairement de certains de ces clichés comme celui avec ces trois pinces à linge colorées figées sur leur fil avec comme seul échappatoire un immense ciel pur d'un bleu doux mais intense."

Autodidacte:
"Avec un grand-père photographe aérien et un père artiste-photographe, on peut dire que la photographie est une histoire de famille chez nous ! J'ai donc eu cette chance inouïe d'avoir reçu très tôt et de façon continue une formation en photographie complète et d'une grande qualité."

Oeil du photographe:
"Nous sommes tous munis d'un appareil photographique naturel : nos yeux qui clignent je ne sais plus combien de milliers de fois par jour ! Ce que j'aime dans la photographie c'est attirer le regard de l'autre vers quelque chose qu'il a forcément vu sans le voir vraiment. D'où mon attrait pour la macrophotographie et les détails dans les scènes de vie que je photographie."

Projets:
"Parcourir l'Amérique du Sud. Ses grands paysages. Son street art. Sa chaleur humaine. Capter du beau et l'exposer aux yeux de tous ! Après ? Du photoreportage peut-être... l'écriture étant une autre de mes grandes passions !"

Top